Cure de jeûne

Cure de jeûne dans le Lubéron

Chaque année le Mas Galinelle vous accueille dans la cadre d’une cure de jeûne. Découvrez tous les bienfaits du jeûne au travers d’un programme d’activités bien pensé.
Mathieu ISOARD et Sandrine REY sont ravis de vous accompagner pour un séjour de 8 jours, dont 7 jours de jeûne. La cure que vous allez vivre au Mas Galinelle se situe dans le cadre d’un jeûne de bien-être et de confort de type Buchinger. Le jeûne pratiqué ici ne permet donc pas de soigner une maladie quelle qu’elle soit et ne donne pas lieu à un accompagnement médical.
Les groupes sont limités à 8 personnes maximum.
Évasion

Concept et bienfaits

« Etre capable de « survivre » sans nourriture et prendre du plaisir, peut paraître une idée très saugrenue, voire même une plaisanterie plutôt déplacée au premier abord. N’avons-nous pas reçu de nos éducations ces différentes injonctions : ne sauter aucun repas, toujours finir son assiette, prendre un petit déjeuner de roi ? Nous amenant à souffrir de maux jamais connus de mémoire d’hommes, souffrir de trop d’abondance. Nous pouvons aisément imaginer la réaction désemparée de nos grands-parents si nous devions leur expliquer que l’idée même de jeûner effleure notre esprit !

Et pourtant, pour pallier aux maladies dites de civilisation, causées par trop de stress, de nourritures et de sédentarité, la solution ne serait-elle pas de ralentir, de consommer moins et en conscience, de s’oxygéner ? Dans un monde où l’on dépasse largement les capacités de production possibles, où nous épuisons consciemment par notre avidité les ressources d’une terre nourricière, « jeûner » ne semble-t-il pas, et ce contre toute attente, être une solution de bon sens ? Prendre conscience que nous sommes ce que nous mangeons, et que ce que nous mangeons génère la Terre sur laquelle nous vivons pourrait être le prochain leitmotiv des générations venir.

Le jeûne est aujourd’hui, à mon sens, une aventure incontournable afin de réapprendre à vivre autrement, à se recentrer, à découvrir de nouvelles sensations, à appréhender différemment l’alimentation, son rapport au vivant, au sacré et à l’essentiel. Par ailleurs, les dernières recherches en cours sur le microbiote intestinal et l’autophagie, processus même au cœur du fonctionnement du jeûne, nous montrent que cette méthode de réduction alimentaire est une approche qui permet la régulation de nombreux maux et problèmes de santé tels que les inflammations, des maladies dégénératives, des problèmes chroniques jusqu’aux problématiques cardio-vasculaires et de diabète de type II. »

Thomas UHL
Naturopathe – préface JE JEÛNE ! éditions EYROLLES – 2019

Évasion